Accueil Lisez notre blog juillet 2017 Voir, c’est croire – Après la cloche, la faim en été

Voir, c’est croire – Après la cloche, la faim en été

Voir, c’est croire – Après la cloche, la faim en été
Billet d’invité fourni par June Muir, Institut des secrétaires et administrateurs agréés du Canada, chef de la direction, The Unemployed Help Centre of Windsor Inc.

Quand sonne la dernière cloche de la dernière journée de classe, ce ne sont pas tous les enfants qui peuvent profiter de vacances d’été ou de fins de semaine sans stress. L’insécurité alimentaire ne s’arrête pas avec le beau temps ou les journées de congé, comme on dit : « la faim ne prend pas de vacances ». Beaucoup d’enfants qui participent aux programmes scolaires de déjeuner et dîner durant l’année n’ont pas de sources alimentaires fiables. 

À titre de chef de la direction de l’Unemployed Help Centre Inc. de Windsor, en Ontario, et de présidente de la Windsor Essex Food Bank Association, j’ai eu le privilège de voir de mes propres yeux la façon dont le programme Après la cloche aborde le déficit alimentaire. 

Le programme nous a permis d’offrir 3 200 sacs aux enfants dans le besoin dans notre région, pour un total de huit semaines de mini-repas nutritifs qui font plaisir aux enfants. Les sacs offrent une variété d’aliments avec lesquels il est possible de créer des mini-repas durant la semaine, par exemple du houmous et des craquelins, des céréales et de la compote de pommes et des barres de céréales avec des coupes de fruits. De plus, notre banque alimentaire a pu ajouter à chaque sac des fruits ou des légumes frais, grâce aux fonds qui nous ont été fournis par Banques alimentaires Canada.   

Comme les enfants participants avaient déjà été identifiés comme ayant besoin d’aide dans leur école, il était logique de livrer les sacs à ces jeunes le vendredi après-midi afin qu’ils aient de la nourriture pendant la fin de semaine.

C'était très gratifiant de recevoir les bons commentaires des parents. « Ça enlève beaucoup de stress parce qu’ils vivent avec un budget serré » et les enfants étaient également très reconnaissants! Quand les enfants ont reçu leurs sacs le vendredi, ils les ont ouverts avec enthousiasme pour voir ce qu’il y avait dedans. Ils étaient très excités avec leur grand sourire aux lèvres et on entendait parfois des « WOW ». Notre personnel et nos bénévoles étaient si reconnaissants de pouvoir offrir ces sacs de nourriture et c’était très agréable de savoir que les enfants avaient de quoi manger.  

J’ai personnellement eu l'occasion d’aller à l’un des lieux où les enfants ont reçu des sacs. Voir, c’est croire et j'ai pu voir de mes propres yeux la réaction des enfants quand ils ont reçu leur sac. Bien des gens n’ont pas l’occasion de voir le résultat final; si c’était le cas, je crois qu’aucun enfant ne souffrirait d’insécurité alimentaire durant les mois d’été.

Nous sommes tellement ravis de constater l’apport de notre participation à ce programme qui nous a également permis de sensibiliser les gens à la faim chez les enfants au Canada.  La campagne de Kellogg Des petits déjeuners pour des meilleures journées, French’s et Hershey’s se sont associés à Banques alimentaires Canada pour faire de ce programme une réalité pour nous et de nombreux autres endroits dans l’ensemble du Canada.  

Nous sommes reconnaissants et les enfants aussi. 
 

À ne pas manquez!

Faits saillants

tin can

62 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires ne sont pas périssables (par exemple:de la sauce pour pâtes alimentaires, des céréales, du riz, du jus de longue conservation ainsi que des soupes, des fruits et des légumes en conserve)