Accueil Lisez notre blog Avril 2018 La valeur d’un bénévole

La valeur d’un bénévole

La valeur d’un bénévole

Sur la photo: Margaret, deuxième à partir de la gauche

 Par Diana Stapleton, blogueuse invitée, la banque alimentaire de soutien d’urgence de Weston

Margaret Roberts fait du bénévolat pour la banque alimentaire de soutien d’urgence de Weston, dans l’ouest de Toronto, depuis plus de 20 ans. Comme bon nombre de bénévoles, elle a commencé à donner de son temps à la retraite. Au début, les responsabilités et les tâches de Margaret étaient modestes, mais elle ont pris de l’ampleur au fil des ans et elle travaille maintenant presque à temps plein.

Margaret a commencé sa carrière de bénévole à titre de trésorière du conseil d’administration. Aujourd’hui, elle participe à la réception des dons, les lundis, et à la distribution de la nourriture, les mardis. Les mercredis, elle regarnit les étagères, et les jeudis, elle emballe les produits en vrac. Les vendredis, elle nettoie les installations après la distribution alimentaire. Margaret est le visage de la banque alimentaire pour la plupart des membres de la communauté. Son énergie est inépuisable, et sa gentillesse et sa compassion sont appréciées de tous ceux qui ont le privilège de faire sa rencontre.

Le bénévolat a une signification différente pour chacun. Margaret, par exemple, souhaitait d’abord occuper son temps libre. Elle s’est dit que ce serait une bonne idée de soutenir sa banque alimentaire locale puisqu’elle se trouvait à proximité de son appartement. Elle s’est rapidement rendu compte de l’ampleur des besoins de la communauté, et que son travail est utile et permet de changer les choses.  En outre, son expérience professionnelle s’est révélée un véritable atout pour réaliser ses « tâches » de bénévolat. Ainsi, comme elle sait très bien manipuler les chiffres, par exemple, le rôle de trésorière lui va comme un gant. Et son souci du détail lui permet de s’occuper avec soin de l’inventaire et de la commande de la nourriture pour s’assurer que les étagères sont toujours bien remplies.

Le service à la clientèle dans une banque alimentaire peut parfois être difficile. En effet, certaines des personnes qui ont recours au dépannage alimentaire souffrent de problèmes de santé mentale ou de dépendances. Ils sont parfois agités ou même agressifs. Il faut donc faire preuve de délicatesse et utiliser des paroles apaisantes pour calmer le jeu. Heureusement, Margaret garde toujours une attitude positive quand elle interagit avec des gens en situation de détresse. Margaret est un modèle et une mentore précieuse pour les nouveaux bénévoles. Grâce à son empathie envers les clients, elle est aimée de tous.

Ce n’est qu’une des nombreuses histoires de bénévoles remarquables. Bon nombre d’organismes peuvent compter sur leur propre « Margaret ». Ce sont des gens qui croient fermement à la cause qu’ils soutiennent et qui donnent leur temps sans compter pour contribuer au développement de l’organisme. Les banques alimentaires ne pourraient simplement pas exister sans ces personnes. À ces héros silencieux, qui accomplissent le travail quotidien essentiel pour venir en aide aux gens dans le besoin, merci! 

À ne pas manquez!

Faits saillants

tin can

62 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires ne sont pas périssables (par exemple:de la sauce pour pâtes alimentaires, des céréales, du riz, du jus de longue conservation ainsi que des soupes, des fruits et des légumes en conserve)